SENEGAL : (221) 30 114 00 08 _ MAURITANIE (222) 33 84 74 15 _ GUINEE BISSAU : (245) 590 20 10 _ MALI : (223) 72 69 12 02 infos@lordibra.net

2016 aura été marquée par le succès de l’application Pokémon Go : 55 millions d’utilisateurs acquis au cours du premier mois de son lancement. Preuve que la géolocalisation est en phase de devenir un outil incontournable pour les marketeurs.

Vers une plus grande contextualisation

Aucun doute, l’utilisation des données géo-spatiales va avoir un impact considérable sur l’expérience client dans les années à venir. Basé sur les technologies GPS ou GSM, le procédé permet de positionner un objet ou une personne sur un plan ou une carte à l’aide de ses coordonnées géographiques. Les bénéfices sont nombreux : du « guidage » de l’utilisateur, à une meilleure gestion des actifs ou des collaborateurs (utilisé pour les flottes de véhicules d’entreprise par exemple) en passant par l’offre de services localisés. Pour les marketeurs, les données de localisation sont une véritable aubaine.

Geofencing : le géomarketing

En effet, les données de localisation permettent d’effectuer une segmentation plus fine : les zones de distribution des prospectus peuvent être identifiées très précisément et les clients peuvent être ciblés pour des opérations locales avec l’envoi de messages ou de notifications en mode push lors de leur entrée dans une zone géographique, ou lors de leur départ de celle-ci. Ainsi, l’offre est véritablement contextualisée, avec un contenu et des messages pertinents.

De la publicité géo-localisée à une plus grande personnalisation de l’offre et une meilleure détection de la fraude pour protéger les clients, les applications commerciales de la géolocalisation apparaissent, à l’image de l’espace, infinies.

Translate »
Share This

Share This

Share this post with your friends!

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :