SENEGAL : (221) 30 114 00 08 _ MAURITANIE (222) 33 84 74 15 _ GUINEE BISSAU : (245) 590 20 10 _ MALI : (223) 72 69 12 02 infos@lordibra.net

5 AdTech ont mis en place de nouvelles solutions pour générer des revenus publicitaires, malgré l’explosion des adblockers. Au-delà des nouveaux formats publicitaires (native advertising, contenus sponsorisés, in-stream vidéo…) destinés à, malgré tout, vendre de l’espace, ces AdTech se présentent comme des alternatives parallèles aux adblockers. Au lieu de tenter de neutraliser les adblockers avec l’intégration d’un code source indétectable dans les contenus publicitaires (tels ReviveAds, SourcePoint), elles entendent réinventer la consommation de publicités.

Plutôt que de proposer de la publicité intrusive qui décourage les internautes, aujourd’hui le choix est laissé aux internautes.

Angle d’attaque n° 1 : Laisser le choix à l’internaute de choisir sa publicité.

AdTech n°1: ViewPay propose à l’internaute de sélectionner un annonceur parmi trois publicités, avant de pouvoir accéder au contenu. Ainsi, ViewPay reverse des revenus aux éditeurs, comme AdBlock Plus, mais affiche seulement une publicité préalablement acceptée par l’internaute.

Angle d’attaque n° 2 : Redonner le pouvoir aux éditeurs.

AdTech n°2 : Secret Media. Pour ne plus irriter les internautes avec d’innombrables fenêtres pop-up, Secret Media a mis au point une solution technique afin de diffuser de la publicité auprès d’utilisateurs qui ont installé des adblockers. Dans ce sens, Secret Media nettoie l’ensemble du flux publicitaire pour que les publicités s’affichent plus rapidement. En plus d’apporter une meilleure gestion de la pression publicitaire subie par l’internaute, ce dispositif décourage les éditeurs qui seraient tentés de démultiplier les impressions publicitaires.

Angle d’attaque n° 3 : Proposer un meilleur ciblage et des espaces nouveaux.

AdTech n°3 : PageFair a développé une solution pour venir en aide aux éditeurs de sites web. Celle-ci détecte les internautes qui utilisent des logiciels de blocage des encarts publicitaires afin de remplacer les publicités intrusives par des messages invitant les utilisateurs à désactiver leur adblocker. Ce dispositif permet aux éditeurs d’obtenir des statistiques précises sur le blocage volontaire de la publicité en ligne pour leur permettre de proposer des encarts publicitaires capables de contourner les systèmes d’adblocking.

Angle d’attaque n° 4 : Faire accepter les contenus sponsorisés auprès de la génération «Millenials».

AdTech n°4 : Flattr Plus. L’utilisateur peut donner autant d’argent qu’il le souhaite à Flattr Plus. En échange, un algorithme répartit la somme injectée par l’utilisateur à la fin du mois entre les sites ayant rencontré le plus fort taux d’engagement (clics, partage, temps passé sur la page).

Angle d’attaque n°5 : Payer sa navigation grâce à un algorithme sur les visites.

AdTech n°5 : Hipay

 

Translate »
Share This

Share This

Share this post with your friends!

Share This

Share this post with your friends!

%d blogueurs aiment cette page :